La guerre des zones commerciales est déclarée

Publié le 1 Septembre 2015

Rédigé par L'hirondelle

Repost 0
Commenter cet article

Citoyen de la CCHF 15/09/2015 21:49

Un reportage paru au 20h de France 2 de cette semaine du 15 septembre 2015 nous rappelle cette triste réalité et prenait pour exemple la ville de Rodez (15000 habitants) et une ville en moyenne banlieue parisienne dont le nom m’échappe en exemples de politique d’aménagement à suivre.
Ces municipalités, outre l’animation du centre ville ont fait leur calcul. Le commerce de centre ville est plus riche en emploi que le commerce des zones extérieures à la ville.
Les maires de ces villes moyennes pour arrêter la destruction irrémédiable du commerce de centre ville ont pris des arrêtés sévères : toute disparition d’un commerce de proximité dans un local commercial ne peut être remplacé que par un commerce de proximité. Pas d’autre utilisation possible, même d’une profession libérale. Discussion « rude » avec les aménageurs des commerces des zones commerciales externes. Pas d’extension possible sauf après négociation intelligente s’il est prouvé que la chose est bénéfique pour tous.
Bilan Rodez se félicite de disposer de 80 commerçants de centre ville, donc d’un centre ville vivant et attractif et d’un tourisme vivace.

Messieurs les élus aménageurs de notre CCHF que cela alimentent votre réflexion avant de ne jouer que le court terme. Il ne suffit pas de semer et de ne faire qu’une ou deux récoltes et d’ensuite laisser une terre brulée.
De nombreuses voix de tout horizon s’élèvent aujourd’hui contre ces politiques.
Quand va-t-on redevenir raisonnable ?

Par ailleurs avant de se lancer dans des opérations d’aménagement commercial externe d’envergure, il convient de vérifier ce que dit le droit. Confère le SCOT de la région de Dunkerque.
Les décideurs politiques aménageurs ne peuvent ignorer ces dispositions.
Cela laisse perplexe le citoyen que je suis.

Messieurs les élus de la CCHF, bonne réflexion.