Lettre ouverte à Monsieur le président du SCOT…

Publié le 20 Juin 2017

L’ADELFA et L’HIRONDELLE DES FAUX BOURGS ont adressé au président du SCOT la lettre ouverte que vous trouverez ci-jointe.

Nous lui faisons part de notre inquiétude concernant la révision en cours du SCOT et l’éventualité d’une requalification du site du Faubourg de Cassel  en « pôle commercial structurant » ce site étant dans la version actuelle du SCOT  désigné comme « pôle d’activité structurant ».

Nous défendons depuis toujours (voir billet en date du 13 avril 2015) et nous le maintenons aujourd’hui encore, que les installations actuelles de la zone commerciale de la Croix Rouge et à fortiori l’extension programmée ne sont pas conformes aux prescriptions du SCOT dans le cadre d’un pôle d’activité structurant.

Les réponses du président du SCOT à nos questions ne nous ont jamais satisfaites. Si nous sommes sans illusion sur la position des élus de la CCHF celle des élus de la CUD demeure une inconnue  et l’ambiguïté entretenue par le président du SCOT ne nous rassure en rien.

La situation est simple puisque les élus de la CCHF sont favorables au projet d’extension de la zone commerciale de la Croix Rouge si les élus de la CUD largement majoritaires dans les instances du SCOT approuvent ou s’abstiennent sur un projet de modification du SCOT qui officialiserait la zone de la Croix Rouge à Quaedypre en « pôle commercial structurant » cette proposition serait entérinée.

Le maire de Dunkerque,  président de la CUD s’est déclaré en début de mandat opposé à l’installation d’un pôle commercial supplémentaire en périphérie des villes sur le territoire de la CUD. La zone de la Croix Rouge est approximativement à la frontière des deux communautés son extension aura forcément le même impact sur l’activité commerciale des villes de la CUD que si elle était située sur son territoire.

Les commerçants de la communauté urbaine de Dunkerque doivent être informés de la menace qui pèse sur leur activité afin de pouvoir interpeller leurs élus pour les sensibiliser sur les graves conséquences de ce qui est en train de se décider.

Révision du SCOT/ Lettre ouverte
Révision du SCOT/ Lettre ouverte

Révision du SCOT/ Lettre ouverte

« Afin de maintenir un bon niveau de présence du commerce de proximité, il sera veillé à ce que l’implantation des nouvelles surfaces de commerce de détail se fasse au plus près des centres de villes, de bourgs, de villages et de quartiers. La conception de l’organisation urbaine favorisera la création de liaisons piétonnes reliant de façon sûre et agréable ces commerces aux espaces centraux.
La question de l’accueil d’activités de commerce de détail et d’artisanat devra être posée lors de toute opération d’urbanisation (nouvelle ou de restructuration) affectant les secteurs centraux des villes, bourgs, villages et quartiers. Les besoins spécifiques au bon fonctionnement de l’activité commerciale seront intégrés dans les dispositions d’aménagement urbain ….
Les équipements commerciaux dont les caractéristiques ne permettent pas une implantation assurant une bonne mixité avec l’habitat ou une bonne intégration urbaine, participeront en priorité au comportement des pôles commerciaux structurants existant à Dunkerque, Coudekerque-Branche, Grande-Synthe et Saint Pol Sur Mer.
Les activités artisanales de proximité susceptibles de poser des problèmes pour un voisinage résidentiel seront, dans la mesure du possible, soit implantées dans des petites zones communales obéissant aux règles de l’aménagement urbain, soit localisées dans les zones d’activités économiques citées… »

Article paru sur le blog le 13 avril 2015

Rédigé par L'hirondelle

Repost 0
Commenter cet article