Ecouter pour comprendre …Comprendre pour choisir…

Publié le 14 Mars 2015

 

L’Hirondelle des Faux Bourgs a entrepris la démarche de rencontrer les municipalités de la Communauté des Communes des Hauts de Flandres (CCHF) qui aujourd’hui décident de notre devenir afin de leur présenter les  principales difficultés rencontrées au Faubourg de Cassel et les thèmes défendus par notre association :

 

  • Réhabilitation des conditions de vie qui continuent de se dégrader pour les habitants avec notamment la saturation généralisée de l’axe traversant le Faubourg de Cassel qui impacte également les accès à la ville de Bergues
  • Défense du commerce de proximité, des circuits courts et totale opposition à l’extension du Leclerc de Quaëdypre décidée « sous le manteau », qui met en danger l’équilibre commercial de l’ensemble du territoire, celui de Bergues, Wormhout, Esquelbecq, Hondschoote, celui de chaque village, et bien au-delà encore…
  • Préservation de l’environnement, des espaces agricoles restants, de la biodiversité et du cadre de vie de chacun.
  • Sauvegarde du patrimoine historique exceptionnel de la ville de Bergues.

 

Quarante et une communes ont reçu en Juillet et Août 2014, déposé en mairie un texte « A l’attention de nos Elus ». Ce texte avait déjà été remis en plénière de la CCHF à Esquelbecq.

Ces communes ont reçu un mail de l’Association dès novembre 2014 demandant une rencontre avec les élus municipaux pour y exposer la situation et les enjeux au Faubourg.
 

A ce jour une partie des municipalités concernées a répondu positivement.
Nombre d’élus n’ont pas été complétement et précisément informés des enjeux et de l’avancement de ce dossier et pensent, alors qu’il n’en est rien, que la transaction a déjà été réalisée avec la société civile immobilière PICSOU, propriété de la famille du Gérant du Leclerc de Quaëdypre. Aujourd’hui l’extension envisagée n’est pas décidée. Le terrain est la propriété de la CCHF et aucun engagement ne lie formellement la CCHF à la SCI PICSOU.

 

Nous renouvelons donc ici, notre proposition de rencontre aux municipalités qui n’ont pas encore eu le temps de nous répondre.

Elles décideront demain de l’avenir de l’ensemble du territoire et du choix de la qualité de vie pour chacun de ses habitants. A ce titre elles doivent pouvoir nous écouter afin d’être complétement et correctement informées. Elles se doivent d’exiger que le débat ne soit pas comme il en prend le chemin, escamoté, comme cela a été le cas, curieusement à chaque fois qu’il s’agissait des intérêts de la SCI Picsou.

La décision qui sera prise impactera lourdement directement ou indirectement le quotidien de milliers de citoyens pour plusieurs dizaines d’années, « chacun de vous est notre représentant » pas celui du seul village dont vous êtes l’élu mais celui d’une communauté et à ce titre vous ne pouvez pas, ne pas vous y intéresser.

Rédigé par L'hirondelle

Repost 0
Commenter cet article

Espace nature 23/05/2015 15:19

Pour ce qui est de la protection de l'environnement un lien à consulter pour le secteur de Bergues en patientant un peu pour découvrir les espaces Naturel protégés autour de la cité : "http://inpn.mnhn.fr/zone/sinp/espaces/viewer/type/Z1/code/310013306".

Avant d'affirmer haut et fort à la population qu'il y aura contournement du Faubourg de Cassel pour réduire les nuisances du trafic de véhicules estimé aujourd’hui à 17000-18000 véhicules jour, il faudra d'abord travailler sur cet espace naturel protégé.

Commerçant du territoire 31/03/2015 13:05

A l’heure du commerce de proximité et de la ruralité, il est à noter que le projet soutenu avec force par Mr le Président de la CCHF et ses élus en ce qui concerne la zone commerciale dite « Leclerc » de Quaedypre va complètement à l’encontre de ces thèmes.
Je suis commerçant de proximité, j’ai investi dans mon commerce, j’y travaille, j’y fais vivre d’autres personnes et l’on me propose aujourd’hui pour unique horizon l’abandon de mon commerce de proximité pour rejoindre une cellule commerciale propriété de la SCI dite « Picsou » propriété du gérant du Leclerc de Quaedypre que je louerais à des tarifs prohibitifs comme le font toutes les SCI.
Pour tenter de faire passer la « pilule » et donner l’illusion d’un consensus, Mr Figoureux président de la CCHF a lancé la rédaction d’une charte commerciale pour la CCHF.
Il y invite en premier lieu le gérant du Leclerc, propriétaire de la SCI qui veut maintenant acquérir le patrimoine foncier de la CCHF pour y étendre son Leclerc et ses nombreuses cellules commerciales annexes.
A cette charte sont invités les représentants des associations locales des commerçants et l’association « Mieux vivre au Faubourg » dont l’unique activité et d’organiser la brocante du Faubourg de Cassel.
Des commerçants ont aujourd’hui rejoints l’association « L’Hirondelle des Faux Bourgs » qui représentent des riverains mais aussi des commerçants de proximité et de simples citoyens.
Ce n’est pas une association de « voyous » comme tente de le faire croire certains élus.
C’est une association diverses qui veux simplement alerter sur ce qui se passe sur ce secteur.

La CCHF, née de la fusion de 4 communautés de communes n’a pas de réalité de territoire.
Qu’est-ce qu’il y a de commun entre une commune proche de Saint-Omer et une commune proche de Dunkerque ? Il s’agit de territoire bien différents n’en déplaise aux élus de la CCHF.
Le seul moteur aujourd’hui de la transformation de la zone d’activité de Quaedypre en zone commerciale est celui de faire rentrer à court terme de l’argent dans les caisses de la CCHF.

Mr Figoureux, en son temps, président de la CCCB avait déjà mis en place une charte commerciale dont on sait ce qu’il advint. Outre la disparition de plus de 7 commerces à Bergues, il portait durant l’été 2014 à la CNAC (Commission Nationale d’aménagement commerciale) refusée en CDAC (Commission Départemental d’aménagement commerciale) l’ouverture de 3 nouvelles cellules commerciale sur la zone Leclerc qui ne respecte pas le SCOT (Schéma de cohérence territoriale).
Cette zone a maintenant dépassé la surface légale autorisée. La loi ne s’appliquerait plus à tous.
De surcroit le permis de construire délivré était antérieur à la décision de la CNAC, donc illégal aussi.

Non Mr le Président de la CCHF votre charte commerciale ne représente pas tous les commerçants de proximité, loin sans faut. Il est donc urgent maintenant qu’y participe l’Association « L’Hirondelle des Faux Bourgs » pour qu'un débat contradictoire puisse avoir lieu.
Non Mr le Président, il n’y pas urgence à lancer des Etudes sur cette future zone commerciale de 17ha comme vous souhaitez le faire dans les plus bref délais. Des études en zone d’activité, oui pour y accueillir des entreprises non commerciales hors Leclerc et C°.
Le débat citoyen n’a pas eu lieu pour cette zone qui doit demeurer zone d’activité, sinon vous programmez la mort de commerce de proximité, donc ma faillite personnelle.
Un commerçant du territoire.

Citoyen du territoire de Bergues 15/03/2015 10:26

Effectivement aujourd’hui le débat est escamoté.
Les élus pour certains refusent de rencontrer les citoyens, d’entendre et écouter ce qu’ils pensent sur ce très vaste problème de l’extension de la zone commerciale de la SCI Picsou.

L’intérêt privé d’un seul devrait-t-il l’emporter sans qu’un débat public puisse se faire sur ce projet alors qu’il va bouleverser toute la vie du territoire de Bergues et de ses environs.

Il ne suffit pas de se déclarer démocrate lors des interventions publiques.
Encore faut-il l’être dans le quotidien et recevoir les associations qui représentent les citoyens.

Une rencontre avec les élus semblent un minimum.