VOUS REPRENDREZ BIEN UN PETIT PEU DE CHARTE......PENDANT QUE NOUS REGLONS NOS PETITES AFFAIRES !!!...

Publié le 28 Septembre 2014

La semaine dernière la décision de la commission nationale d’aménagement commercial (CNAC) autorisait l’implantation de trois enseignes nationales de prêt à porter. Ce projet défendu par le président de la communauté de communes des hauts de Flandres (CCHF) et le maire de Quaëdypre pour le compte et le bonheur de la SCI Picsou faisait suite à ce que le président a appelé une consultation du conseil communautaire. En fait de consultation il s’agissait d’une question posée en fin de conseil, non portée à l’ordre du jour, sans réel débat, sans information préalable des élus qui ont appris ce jour-là que la réunion de la commission se tenait le lendemain et, où malgré toutes « ses » précautions, le président de la CCHF n’a obtenu qu’une majorité toute relative.

Plus que la méthode particulièrement contestable (le président de la CCHF nous a déjà habitué à toutes formes de coups tordus pour escamoter les débats) c’est le résultat qui retient l’attention : 29 voix pour, 11 contre et quelques 28 abstentions. Nous étions habitués à la CCCB à de très rares exceptions à un vote plus moutonnier. Des raisons donc d’espérer pour l’avenir, des élus moins résignés et suffisamment indépendants pour privilégier l’intérêt général et suffisamment courageux pour ne pas dire oui en toutes circonstances au président et ne pas accepter comme par le passé n’importe quoi...Bientôt peut être une majorité pourra déterminer ses choix en fonction des intérêts et du bien-être de tous avec enfin un début de réflexion, un débat et des échanges réellement démocratiques pour une vision sur le plus long terme.

En ce qui concerne l’implantation des nouvelles enseignes, il est désormais clair que cela prépare l’arrivée de l’hyper centre de 6000m2 car il apparaît aujourd’hui que ce sont les enseignes satellites telles que celles déjà implantées qui attirent plus que le linéaire, et que le chiffre d’affaires de ce dernier est très largement dépendant de ces enseignes. En clair pas de centre de 6000m2 sans pléthore d’enseignes pour attirer le chaland, c’est cette opération qui est en cours aujourd’hui, implanter un maximum d’enseignes pour préparer l’arrivée de l’hyper centre Leclercq. Monsieur le président de la communauté de communes ne vous l’a pas expliqué ? Il ne vous a pas non plus prévenu de la tenue de la CNAC ? La charte ne le prévoit peut être pas ?

Le prétexte également des deux zones, une première soit disant acquise ne concernant pas l’arrivée du 6000m2 pour laquelle il ne faudrait pas s’opposer ne tient pas. Cette pseudo-première phase déclenchera la deuxième, celle pour constater qu’il est trop tard... C’est sans plus attendre, tout de suite et maintenant qu’il faut s’opposer à tous les projets d’extension de cette zone et ce sans distinction. Des maires se sont raccrochés à ce faux prétexte pour expliquer leur volte-face, contraire à leurs précédentes déclarations en faveur du commerce de proximité. Le soutien qu’ils ont ainsi apporté à la SCI Picsou va à l’encontre de l’intérêt de leur ville.

Imaginez ce que sera l’offre une fois que viendront s’ajouter aux enseignes déjà opérationnelles celles qui s’installeront dans l’espace de 3000m2 libéré par le centre commercial actuel. La quasi-totalité des commerces des villes et villages explosera, charte ou pas.

PS hors sujet: Nous profitons de l’occasion pour lancer un avis de recherche du «barreau de contournement du faubourg de Cassel » promis par le président de la CCHF, disparu des écrans radar. Quelqu’un aurait-il des nouvelles ? Merci de transmettre les informations sur le blog de l’Hirondelle. 

Rédigé par L'hirondelle

Repost 0
Commenter cet article